Articles Tagués ‘site’

Je continue sur le business  de l’évaluation en ligne.

Il existe déjà une pléthore de sites d’emploi à travers le monde (on s’y perd beaucoup quand même), mais l’espagnol Jobsket propose un concept intéressant: en plus d’accueillir les CV des candidats et en les connectant avec des recruteurs, il estime également leur valeur sur le marché local.

Disponible pour l’Espagne et l’Irlande, Jobsket tavaille à partir d’une base de données des salaires dans différentes postes, secteurs et zones géographiques. Ils utilisent un algorithme propriétaire pour estimer la valeur d’un CV en tenant compte du poste du candidat, de ses expérience et de sa formation et du marché.

(suite…)

Publicités

Lancée en décembre 2009, Blippy propose de tenir automatiquement au courant vos contacts  de ses différents achats par carte bancaire via une plate-forme de micro-blogging.

Les utilisateurs peuvent intégrer leurs achats eux même mais ont aussi la possibilité de lié leur compte client chez les partenaires existant comme Amazon (et Zappos), eBay, Netflix, Groupon ou iTunes.

Cette dernière solution est la plus intéressante, elle apporte à la marque une visibilité énorme et un revenu supplémentaire.  A terme, le potentiel de monétisation de la plate-forme semble considérable : grâce à un suivi des achats des internautes, Blippy sera en mesure de proposer aux annonceurs une offre de ciblage comportemental efficace, car basée sur des achats concrets et non sur du déclaratif. La start-up pourrait donc être promise à un bel avenir, à condition que les internautes acceptent massivement de partager leurs tickets de caisse en ligne.

Le problème, c’est que jusqu’à récemment, Blippy a partagé bien plus que la liste de courses de ses utilisateurs. En effet, via une simple recherche sur Google, il était possible d’accéder aux coordonnées bancaires de certains membres du site.

Malgré tout, après cinq mois d’existence, Blippy valait déjà 46 millions de dollars.

Hot Potato est une Start-up New-Yorkaise créée en novembre 2009 et racheté recemment par Facebook

Le site permet à ses utilisateurs de partager ce qu’ils font et ainsi de se connecter avec d’autres personnes qui font la même chose dans le même lieu. Les internautes choisissent le début d’une phrase comme « je regarde … », « je fais… »  ou « j’écoute… » puis complètent les informations et/ou peuvent alors se joindre à un groupe de personnes qui ont posté des intérêts similaires.


le challenger de Foursquare

Les services de géolocalisation commencent à se développer sur les réseaux sociaux comme le montre le succès de Foursquare, alors à quand ses outils en français déjà et spécifique à nous autres, francophones!

« Enfin un site de rencontre pour les moches! »

C’est sur cette phrase que je commence ma journée… non pas que je me sente concerné, mais ça m’a interpellé.

Ugly Bug Ball propose donc aux personnes ayant des soucis avec leur physique de trouver l’âme soeur (dans le même cas). De quoi commencer une belle histoire…

Ayant déjà rassemblé 1500 adhérent en 10 jours, le site a été créé par une millionnaire londonien, Howard James, qui a l’air réellement investit:

«C’est triste que la moitié des Anglais soient moches et que personne n’ait jamais pensé à leur faire un site de rencontres. Ce n’est pas parce qu’on ne ressemble pas à Kate Moss ou Cheryl Cole qu’on n’a pas beaucoup d’amour à donner. Nous récupérons ces personnes et nous leur offrons une lueur d’espoir. Dans de nombreux cas, c’est leur première et unique occasion de rencontrer quelqu’un du sexe opposé.»

Seuls les vrais moches sont admis après modération par le staff du site:

«Les rencontres sur Internet sont plus populaires que jamais avec des célibataires du monde entier qui se connectent pour trouver l’amour de leur vie. Mais n’en avez-vous pas marre de tous ces sites de rencontre cucul-la-praline qui montrent des amoureux magnifiques qui marchent main dans la main sur une plange balayée par le vent? Nous savons que cela ne marche pas comme ça. Chez Ugly Bug Ball, nous ne nous occupons que de la vraie vie. Si vous êtes l’une de ces millions de personnes qui n’aiment pas ce qu’ils voient dans le miroir, ce site est fait pour vous!» => Sympa…

(suite…)

Un portail de référencement de prestataires pour dénoncer un abus, une publicité mensongère, une arnaque…

Je suis allé récemment sur un blog qui dénonce les arnaques concernant les agences web qui font payer un site internet sur 5 ans à un tarif exhorbitant avec soi disant un design sur mesure et des prestations de référencement => bullshit

Le concept serait ici de proposer à des particuliers de pouvoir référencer un prestataire et de raconter objectivement (modération? critères précis?) l’objet de son mécontentement.

Ensuite ce serait (comme tripadvisor) donner la possibilité aux entreprises de répondre aux remarques déposées sur le site.

Ça peut être intéressant si ca ne deveint pas un défouloir ou encore un moyen de pression (« tu me fais un prix ou je te mets une mauvaise note? » > véridique, technique employée par les utilisateurs de tripadvisor contre les hôtels)

En revanche ce peut être le moyen de faire remonter de vrais arnaques et des points sensibles dans le service clients pour les consommateurs.

Concept américain : http://neighborgoods.net/

Site communautaire permettant de favoriser le prêt d’outils et de matériels entre voisins.

Vous avez besoin d’une tronçonneuse ou d’une caméra : pourquoi la louer si vous pouvez l’emprunter à votre voisin?

Echanges de bons procédés: vous aurez un jour au l’autre besoin d’un outil et vous serez bien heureux de l’emprunter par ce biais, alors mettez en ligne les outils que vous acceptez de prêter!

On peut aussi prévoir un système de vente d’occasion en parallèle : « je prête, mais je le vend aussi XX euros! » ou bien un système de location à moindre coût (rémunération supplémentaire?)

Je vois le support web comme un système de fiches répertoriant du matériel et indiquant à celui qui cherche à emprunter le prêteur le plus proche par localisation.

EDIT :

Sites grand public lancés sur de la location entre particulier et professionnel entre temps : http://location.consoglobe.com/ et http://fr.zilok.com/

Un superbe site est sorti : http://www.sharesomesugar.com/

Concept belge : http://www.orgasizer.com

Cette société à mis en place un site ou chacun peut mettre ses tailles (pantalon, hauts, lingeries…) et ses préférences (couleur, texture…) et les partager avec les personnes qu’il souhaite

Un bon support pour les hommes qui souhaiterait offrir un beau sous vêtement à leur copine et qui ne saurait pas quelles tailles choisir une fois dans le magasin…