Articles Tagués ‘location’

Dans la foulée du grenelle de l’environnement et de la prise de conscience écologique des Français, des dizaines d’idées de business plus ou moins saugrenues sont apparues pour coller à la demande des consommateurs. Ainsi, depuis quelques mois, des éleveurs en Bretagne ou en Savoie proposent à des particuliers et à des entreprises de louer leurs chèvres pour débroussailler ou tondre des parcelles de gazon. Aux Etats-Unis, « Rent a Ruminant » a réalisé dès 2009, son année de création, 71 000 euros de chiffre d’affaires en proposant ce service. Le prix de la location dépend du nombre de chèvres louées, de la superficie à tondre et de la pose éventuelle de clôtures.

Chuck Gordon, étudiant à UCLA, avait constaté que beaucoup de particuliers de son entourage disposaient de surfaces libres non exploitées. Quand un jour il a du déménager  à Singapour et trouver une solution de stockage pour quelques mois, son concept à immédiatement pris forme.

En 2008 et âgé de seulement 22 ans, il créa alors Homstie (qui devint SpareFoot par la suite), un système mettant en relation les particuliers. Lorsque lui et son camarade de chambre, Mario Feghali, constatèrent que les entreprises s’intéressaient également à leur plateforme, ces derniers décidèrent de diriger les particuliers vers les professionnels, afin de compléter efficacement leur offre. SpareFoot trouve rapidement de quoi se développer, dans un marché qui, il faut le rappeler, représentait déjà plus de 20 milliards de dollars et qui était largement sous-exploité sur la toile, notamment pour ce qui était des interactions vendeurs-loueurs.

SpareFoot a depuis participé à Capital Factory, un incubateur pour start-up, lequel lui a permis de lever $20.000. En septembre dernier, la compagnie a de nouveau levé des fonds, pour un montant cette fois-ci proche de $1.000.000.

Aujourd’hui, le site propose plus de 125.000 espaces à travers le territoire américain, 90% étant proposés par des entreprises spécialisées. Chaque internaute peut ainsi chercher un entrepôt ou un espace à louer, à travers des filtres par prix, par taille, et par localisation géographique. Le service est entièrement gratuit pour les consommateurs, seules les compagnies spécialisées qui accueillent des clients grâce à la plateforme doivent reverser une commission à SpareFoot.

Le site rentalalocalfriend a été créé par une jeune brésilienne, Alice Moura, qui a eu l’idée de proposer la location de « local friends » pour faire du tourisme dans une ville inconnue.

Disponible dans 15 villes comme NY, Barcelone, Milan, Shangai, New Delhi, les tarifs sont de l’ordre de 50 à 100 euros, et les parcours sont personnalisés. C’est toujours plus agréable entres amis!

Un jeune marié américains avait eu l’idée de distribuer de appareils photos jetables à ses convives pour avoir un maximum de photos. Face à la piètre qualité de ses photos, il decida de créer une boutique de location d’appareils photo numériques.

Je trouve que c’est une très bonne idée, d’autant plus que l’acquisition d’un appareil sympa représente un budget conséquent et que l’on à tous envie d’immortaliser en vidéo ou en photo les évènements qui rythme notre vie et celle de nos proches.

Il faut prévoir une assurance spéciale pour chaque location, et je pense qu’un site vitrine avec la possibilité de les réserver en ligne est nécessaire. on peut imaginer un moyen de ne pas passer par local pour le retrait (travail à domicile? => assurances spéciales?) et le matériel (des appareils très simples et basiques + appareils plus professionnel)

EDIT: une entreprise a lancé le concept en France depuis un an: dispophoto

Concept américain : http://neighborgoods.net/

Site communautaire permettant de favoriser le prêt d’outils et de matériels entre voisins.

Vous avez besoin d’une tronçonneuse ou d’une caméra : pourquoi la louer si vous pouvez l’emprunter à votre voisin?

Echanges de bons procédés: vous aurez un jour au l’autre besoin d’un outil et vous serez bien heureux de l’emprunter par ce biais, alors mettez en ligne les outils que vous acceptez de prêter!

On peut aussi prévoir un système de vente d’occasion en parallèle : « je prête, mais je le vend aussi XX euros! » ou bien un système de location à moindre coût (rémunération supplémentaire?)

Je vois le support web comme un système de fiches répertoriant du matériel et indiquant à celui qui cherche à emprunter le prêteur le plus proche par localisation.

EDIT :

Sites grand public lancés sur de la location entre particulier et professionnel entre temps : http://location.consoglobe.com/ et http://fr.zilok.com/

Un superbe site est sorti : http://www.sharesomesugar.com/

Proposer à des entreprises de placer dans leurs locaux des oeuvres d’art (peintures, sculptures, photographies…) sans avoir à les acheter.

On peut imaginer deux systèmes:

– Sous forme de location: l’entreprise s’abonne à un service de décoration qui vient tout les X mois ou années, changer sa décoration. Le prestataire achète alors les oeuvres et les fait tourner chez ses différents clients. Le client bénéficie des conseils d’un professionnel qui peut créer une ambiance à son image avec des oeuvres d’arts de différentes natures et de différents auteurs à moyen terme et à long terme.

– Sous le principe de la galerie: l’entreprise accepte d’exposer des oeuvres dans ses locaux et en échange chaque oeuvre comporte un petit panneau informant le visiteur de son origine et de son prix. Le prestataire est un agent intermédiaire qui se charge de placer l’artiste auprès d’une entreprise qui correspond au besoin de l’artiste. Il se fait rémunérer par l’artiste ou touche une commission sur les ventes effectuées au sein des entreprises.

 

Placement d'oeuvres d'art

Placement d'oeuvres d'art

 

L’entreprise bénéficie donc d’une décoration soignée et tendance, et peut en plus en changer, sans pour autant investir dans des oeuvres.

Une clientèle à viser en priorité : l’hôtellerie – restauration je pense car se sont des écrins percutant des oeuvres d’art, avec beaucoup de passage et donc une plus grande visibilité.